En visite à l’ASA

l’association ASAM Drôme Provençale raconte son voyage

0ctobre 2014 : Voyage à Madagascar de 5 membres d’ASAMDP

Au terme de moins d’une année d’existence, la nouvelle association ASAM Drôme Provencale a envoyé ses « bleus » pleins d’enthousiasme confronter leurs premières idées sur l’ASA à la réalité des faits. Comment un projet aussi fou a-t-il pu évoluer au fil du temps ?

Chaleureusement accueillis par Jacques, Léonce et leurs collègues du Siège, nous avons mieux compris la structure de l’ASA et ses nombreuses ramifications ; nous avons visité avec beaucoup d’intérêt ses différentes activités d’accueil, de formation et de production. Puis, efficacement guidés par Luciani, nous avons eu le privilège de rejoindre les lieux de vie des 18 promotions de l’ASA, installées progressivement sur les hauts plateaux d’Ampasipoutsy.

Quelle extraordinaire réalisation, toujours en progrès, et s’adaptant d’année en année pour poursuivre ses buts d’une façon à la fois pragmatique et humaine ! Nous avons rencontré des hommes et des femmes « debout », ouverts et accueillants, des enfants disciplinés mais rieurs. Grâce à une préparation pratique et progressive dans la banlieue de Tananarive (Pré Casa, Casa 1 et 2), ils se sont adaptés aux dures conditions de la vie de paysan, toujours soutenus par l’ASA mais de plus en plus autonomes. L’intégration est telle que certains jeunes de la seconde génération, devenus adultes, ont choisi de construire leur propre maison sur le terrain de leurs parents.

Chaque promotion, d’une vingtaine de familles, comporte quelques dizaines d’enfants scolarisés dans les trois centres de vie, pour le primaire, autour d’enseignants qui nous ont semblé très investis dans leur tâche, malgré des moyens très limités. Les élèves du secondaire (de la 6ème à la 3ème) sont regroupés près d’Ampasipoutsy et leur taux de réussite au Brevet des Collèges est remarquable. La plupart sont hébergés dans un internat très bien tenu par les sœurs de la Divine Providence. Pour ceux qui poursuivent leurs études, l’ASA a créé un autre internat près du lycée de Maasoul. Enfin, il existe aussi un Centre des Métiers Ruraux utile au monde agricole : la Pépinière en est une illustration.

Quant aux problèmes de santé, ils sont pris en charge par une structure médico-sociale comportant un médecin et quelques assistants dans chacun des centres de vie.
Nous avons été franchement « bluffés » par l’ouverture imminente de la Maison des Jeunes : le bâtiment est prêt, avec sa bibliothèque et sa salle de sports. Nous n’oublions pas toutes les initiatives telles que le Faniry, centre générateur de profits qui s’est lancé dans des plantations variées et se prépare à la pisciculture.

On voit que, grâce à des hommes et des femmes très dévoués et efficaces, l’ASA continue à progresser au fil des ans, sans se laisser décourager par les inévitables problèmes qui surgissent journellement. Sur le chemin du retour, nous pouvons témoigner que, loin de fléchir, notre motivation et notre enthousiasme ont été décuplés.
Non, vous ne dormez pas, frère Jacques et toute l’équipe, et que sonnent les mâtines du succès !

Programme 2014/2015 :

Manifestations organisées au profit de l’ASA.

  • le 15 Novembre 2014  : Marché de broderies et d’artisanat malgache.
  • Le 16 Janvier 2015  : Présentation de l’ASAMDP au Rotary Club du Tricastin.
  • Le 25 Janvier 2015 : Représentation théâtrale à 16h30 à la salle des fêtes de Taulignan
    « Une heure et demie de retard » avec Martine Limonta et Etienne Miribel.
  • Le 15 Mars 2015 à 17h : Concert de musique classique à la cathédrale de Saint Paul 3 Châteaux, par le Quatuor Gentone.
  • Le 6 Juin 2015 : Conférence de Jacques Tronchon à Saint Paul 3 Châteaux.

Recherche de fonds :
Soumission d’un dossier de financement au Fond 1% pour le Développement des Nations Unies.

Affiche en .pdf

Portfolio