La lettre d’ADAMA N°65

Janvier 2019 - n° 65

AIDE au DEVELOPPEMENT en AFRIQUE et à MADAGASCAR

Chères amies, chers amis
Malgré la tristesse et les inquiétudes, ce fut, malgré tout, une bonne rencontre annuelle qui s’est tenue à Saint-Mandé les 24 et 25 novembre.

Tristesse, on le sait, due à la perte de notre cher Guy Cochet... Inquiétudes au sujet des écoles du pays Dogon pour lesquelles nous étions, à l’époque, sans nouvelles. Depuis nous en avons reçues et Alain Togo nous assure que, tant bien que mal, les écoles parviennent à fonctionner. Mais la situation reste très préoccupante en raison des conflits entre éleveurs et agriculteurs, certes traditionnels, mais aggravés par la pression djihadiste, l’insécurité et l’impuissance de l’Etat.

Inquiétudes aussi pour Asa qui a du mal à finaliser l’installation de la 21ème promotion et à programmer l’avenir des promotions suivantes...

Inquiétude encore devant la baisse régulière des recettes de notre vente de broderies et d’artisanat.

Mais, avec beaucoup de courage, l’équipe saint- mandéenne reste mobilisée et la fidélité et la générosité de nos donateurs restent intactes. Grâce à elles, Patrice a pu nous présenter des perspectives financières satisfaisantes avec un montant de dons qui nous permettra d’honorer, cette année encore, nos engagements. Comme partout, le nombre de donateurs diminue mais les montants se maintiennent. Bravo et merci !

Ensuite, lors de l’AG, avec Françoise et Philippe, nous avons passé en revue les activités de l’association : circulaires, réunions de bureau, rencontres du réseau ASA, modernisation de la gestion informatique (envoi des reçus fiscaux, possibilité de faire des virements), soirée des bénévoles, marché de Noël.

Ont suivi des informations sur les trois projets avec une insistance particulière, cette année sur le Centre Aïna, puisque nous avions la chance d’avoir parmi nous André Julian et sa fille Chantal Couzineau tout juste rentrés de Manakara qui nous ont fait un compte rendu très encourageant : nouvelle coopération du Centre avec l’hôpital de Vohipeno, prise en charge par kinésithérapie des enfants atteints de pieds bots, parrainages scolaires, création d’une maison des familles pour les patients qui viennent consulter , recrutement d’un orthoprothésiste, relance des contacts avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM ), perspectives de nouveaux partenariats et de mise en valeur des terrains agricoles, rationalisation des approvisionnements en médicaments..

Bref, le Centre honore notre soutien !
C’est donc sur une note optimiste que s’est ouvert notre traditionnel repas toujours aussi agréablement pourvu par les adhérents. Et avec, en plus, d’heureuses naissances - dont Agathe chez Andry et Marinah - et quelques enfants qui gambadaient entre les tables !

On continue..., avec un bureau renforcé par l’entrée de Chantal et de Philippe. Et on continue à compter sur vous !

Bien cordialement à toutes et à tous.

Pierre et Dominique Chalvidan et les membres du bureau : Françoise Flot, Patrice Guerrini, Claudette Cochet, Colette Crombé, André Julian, Xavier Petit, Chantal Couzineau et Philippe Limondin

Cliquer sur la vignette pour lire la version en pdf