Remise de la médaille du travail à l’ASA

Le 16/12/16 à l’ASA, Cérémonie de la remise de la Médaille du travail aux membres méritants de l’association, au service des familles depuis plus de 10 ans : assistance sociale, conseil agricole, formation artisanale, administration et atelier de broderie.

- 2 ont été nommés Chevalier de l’Ordre National de Madagascar (Mme Catherine, formatrice en tissage au CFA et M. Joseph, agent de suivi-placement au CFA).
- et 1 à l’Ordre du Mérite de Madagascar (M. Alphonse : gardien de nuit du Village Saint François).

- 23 médaillés d’Argent (15 à 20 ans de service)
- 36 médaillés de Bronze (10 ans et plus de service )

La cérémonie, présidée par le Chef de District, Mme Verohanitra, a débuté vers 09h15 après l’arrivée des gendarmes qui ont rendu les honneurs devant le drapeau national.

Mme Verohanitra, chef de District

Durant son allocution, le Chef de District a mis l’accent sur l’importance de l’action menée par l’ASA en faveur des plus démunis. Selon elle, l’ASA est un véritable acteur du développement à Madagascar. Elle a félicité les récipiendaires pour leur dévouement à la cause et a félicité l’ASA pour ses réalisations en matière de réinsertion.

La cérémonie a été clôturée par le partage du verre de l’amitié (cocktail). L’occasion pour les uns et les autres de se féliciter et d’échanger les souvenirs qui les ont marqués durant leurs années de service.

Louis Marie de Gonzague a témoigné de l’importance de cette reconnaissance :
"En recevant cette médaille, je pense au moment et échanges où j’ai frappé à la porte de l’ASA. Vous m’avez ouvert cette porte. Vous m’avez confié des tâches... Avant de recevoir la médaille, une chanson m’est arrivée dans la tête :
"J’ai vu des enfants qui jouaient à la marelle... J’ai vu dans ce jeux toute l’histoire de ma vie : le bien ou le mal qu’il me faut choisir..." (Enrico Macias)

J’ai vu passer du monde auprès de qui j’ai effectué aussi des PARTAGES. Partager c’est faire grandir aussi bien l’autre que soi même ! Action de grâce.

Jacques, tout simplement, merci pour ces années. Tu y étais pour quelque chose. Un adage lyonnais dit que l’important ce n’est pas d’ajouter des années à la vie, mais d’ajouter de la vie aux années. S’épanouir avec ces deux là (la vie et les années) est mon souhait pour tout un(e) chacun(e).
Louis"

et le frère Jacques lui a répondu :
"Comme toi, Louis, j’ai ressenti hier une joie profonde et une réelle émotion, me souvenant du chemin parcouru par tout un chacun.
Je me rappelle parfaitement les souvenirs auxquels tu fais allusion et je te remercie de la délicate attention de ton beau message.
Continuons à œuvrer ensemble pour assurer à nos familles un avenir, laissant toujours la porte ouverte pour de nouveaux venus.
Jacques"

Portfolio

  • Les récépiendaires de la Médaille du travail, argent.
  • Les récépiendaires de la Médaille du travail, bronze.
  • Les récépiendaires de la Médaille du travail, bronze.