Retour de ZMA novembre 2017

Véronique Douillet, d’ASAM Provence, donne des nouvelles toutes fraiches

Clouée au lit à cause du choc thermique trop brutal, je suis heureuse de vous rendre compte de mes observations toutes fraiches sur mon séjour en ZMA.

- . 1- Le lycée,
C’est sûr qu’un lycée crée des emplois en plus, mais il faut voir comme les jeunes sont heureux de pouvoir recevoir un enseignement secondaire, certains marchent 6h pour venir…Une porte s’ouvre à eux ils ne seront pas forcément agriculteurs, éleveurs, comme leurs parents, et même s’ils restent dans l’exploitation familiale, étudier leur donnera une capacité de réflexion qui leur sera utile tous les jours.

Par chance, nous étions là en même temps que la compétente entreprise "Lanoé forages". On a pu assister à la création du forage du lycée. Il promet de donner environ 1800L/jour et pourra donc compléter l’alimentation en eau d’Ampasipotsy. Voir jaillir une belle eau claire de la terre est carrément magique….

- . 2 - Création d’un verger, potager et poulailler  :
Suite à une visite à la pépinière du CMR a germé l’idée de créer un verger avec nos lycéens. Les 100€ donnés par des amis pour leur « compensation carbone » nous ont permis d’acheter 20 angady (bêches malgaches) 6 arrosoirs et 8 sceaux.

Madame Nadine, la proviseure, va accompagner les jeunes pour que cette année 80 trous soient faits (75 lycéens et 5 profs) et qu un verger soit créé avec les conseils de Johnson, responsable de la pépinière. Les jeunes seront responsables de leur arbre et, j’espère, agrandiront leur verger à la prochaine saison des pluies…

En parallèle sœur Marguerite de la divine providence va superviser la création d’un poulailler et d’un jardin potager avec les jeunes de l’internat. Pour l’instant, ils ne mangent que le jeudi légumes et viande (suite au marché de Mahasolo le mercredi). Il faut les voir, ce jour-là, c’est silence au réfectoire….

Nous pouvons donc participer au reboisement de la ZMA en envoyant à l’ASA l’argent correspondant à notre production de CO2 quand nous prenons l’avion (73€ pour un aller-retour Marseille Tana.)

- . 3-Création d’un réfectoire et agrandissement de l’internat des garçons.
Grâce à ASAM Drôme provençale, au 1%funding et à la participation d’associations du réseau, nous avons pu financer la création d’un réfectoire. Il est magnifique et il sert aussi de salle d’études aux garçons.

L’internat des garçons a été agrandi, ils vont bientôt s’y installer dès que les lits seront faits et peut être quelques cloisons. Reste à agrandir l’internat des filles, 213 dans une salle prévue pour le quart…elles se serrent à 3 ou 4 par lit, pas malheureuses pour autant mais le matin ça manque d’air…

Pas de place à l’internat pour les lycéens… Ils doivent louer une chambre dans les villages environnants (10 000ar/mois). Ils amènent leur nourriture donnée par la famille, régime sans petits oignons….

- . 4,Attribution de Vélos
Toujours pour accompagner les jeunes afin de raccourcir le chemin de l’école, des vélos ont été collectés puis envoyés par conteneur.
Avec Rosa, la responsable de la maison des jeunes, nous avons décidé de donner les vélos à réparer aux lycéen(e)s des villages les plus éloignés en priorité, et de demander une participation de 5000 ariaris(1€20) à ceux qui préféraient un vélo en bon état, à la fin de l’année le vélo est à eux. Par contre ils s’engagent à terminer leur année scolaire.
C’était touchant de les voir si heureux et le soir même plusieurs avaient déjà réparés leur vélo !!!! le vendredi jour du départ dans leurs villages un vélo est parti sur le porte bagage d’un copain !

En même temps nous avons sollicité 2 personnes à créer un atelier de réparation de vélo : un dans le sud et un dans le nord. En espérant que cette activité soit pour eux génératrice de revenus. Quelques vélos ont déjà été attribués au personnel de l’ASA qui en avait besoin : les militaires, Néné qui supervise les écoles du centre, et quelques autres personnes, mais ces vélos sont toujours propriété de l’ASA et ces bénéficiaires doivent les rendre en état si d’autres en ont besoin.
Le 11 décembre va arriver à nouveau une vingtaine de vélos révisés par le conteneur ASF. Il y aura aussi les 4 pneus neufs pour le deuxième tracteur Temis, actuellement remis en état. Mais aussi des machines à coudre à pédales, une imprimante professionnelle pour le siège, des sets gynéco et des compresses, et quelques habits et livres.

-.5-des machines à coudre
ont par le même principe été attribuées par Nathalie avec un contrat de « location-vente ».
Ci-dessous attribution de la machine de Mme Jumeaux à Bernadette de Soanafindra (19eme promotion). Retour au pays pour cette machine …. Bernadette va nous faire 10 chapeaux en contrepartie

- . 6- Première Epicerie solaire à Ampasipotsy,
Yanis Perrier de l’IUT GE de Grenoble était des nôtres. Accompagné par Mr Fabien Vassenaix prof d’électricité à l’IUT, il a pu, avec son groupe, mettre au point du matériel pour électrifier une épicerie afin de créer une AGR pour une famille. La famille Sanda de la 7eme promotion a accepté de construire elle-même son épicerie : elle est magnifique ! Yanis avait tout amené et, aidé par la famille et par Henri Hartman, ils ont pu tout installer. Nous avons pu faire une petite fête pour l’inauguration. Nathalie et l’équipe sociale les accompagnent pour que la famille tire un revenu et épargne afin de pouvoir entretenir réparer et, plus tard, remplacer le matériel.
Bravo et Merci à tous !!

- .7-Visite des enfants parrainés :
Zo de la 7e promotion et Ely de la 3e sont parrainés par des familles du Vinonnais. C’était émouvant d’échanger les courriers et de leur rendre visite, chez Ely. La seule décoration de la maison c’est une photo de sa marraine Laurence et de sa famille….

2 sortes de parrainage sont possibles :
- un individuel avec l’école Ste-Thérèse à Tana
- et un collectif sur la ZMA, mais avec un enfant « ambassadeur » du groupe avec qui vous pourrez correspondre.
C’est pour ces enfants un réel soutien de savoir qu’on pense à eux à l’autre bout du monde. Alors nous aussi
« Accompagnons les vers l’avenir… »

- .8-Production Huiles essentielles,
Tiana le responsable du domaine Faniry est content, la production d’huiles essentielles se passe bien. Suite au départ d’Hervé la commercialisation n’a pas encore bien avancé, mais la certification AB est en cours. On devrait l’avoir début avril ce qui permettra d’avoir un argument de plus. Beaucoup produisent de l’HE de Ravintsara. Faniry en produit aussi, mais a choisi de se tourner surtout sur la baie rose, le Bongolava étant sa terre de prédilection. Déjà 80kg sont prêts à être commercialisés. En avril l’équipe va aussi expérimenter la production d’HE de vétiver.

- .9- Soins dentaires
Dr Naina prend de l’assurance…


Sinon c’est toujours acrobatique.

Au centre d’Ampasipotsy pas de docteur, mais madame Wouing, l’infirmière, est efficace. On a bien tout rangé ….

Le dernier né à Antanambo il s’appelle mami ou « Sucré »

- .10- Installation de la 20e promotion "Ambohimanambola"
Dans le regard de ces familles se lit tout l’espoir qu’ils ont en l’avenir…

Ce village est juste à côté du 19e "Soanafindra", où déjà les arbres ont grandi. Ils se sentent bienvenus et ont des maisons en dur, magnifiques. Merci Maurizio qui maintenant fait en plus travailler des jeunes issus du CMR. Une formation en maçonnerie est venue compléter les formations déjà proposées. Les 2 forages fonctionnent très bien.

Merci à tous ! Merci aux tricoteuses, à celles qui ont faits des cartables, à ceux qui ont donnés des vélos, ceux qui les réparent, merci à vous qui parrainez et à tous ceux qui donnent de leur temps lors des marchés de Noël, des repas, des envois de conteneurs et de toutes nos manifestations. Merci pour vos dons, ils sont bien utiles.

Merci à mes amis de l’ASA et à ceux qui m’ont accompagnée cette année : Henri, Marie Claude, Sophie et Yanis. D’année en année on voit les familles s’installer et bientôt je l’espère les enfants des villages seront l’équipe encadrante des nouvelles familles .

Véronique Douillet - Présidente ASAM Provence

Portfolio