Trois centres administratifs

Trois centres administratifs desservent les villages de la concession de l’ASA. :

  • Ampasipotsy  : Le centre le plus ancien, la "capitale" de la ZMA (CASA 3)...
  • Ambatolahihazo : le centre pour les villages du sud
  • Antanambao : Centre pour les villages construits dans le nord-ouest de la concession.

Hervé RASAMISON est responsable de cette zone de migration depuis février 2013.

Hervé RASAMISON - Responsable de la zone de migration (ZMA)

Il est aidé par les travailleurs sociaux, les instituteurs et tous les animateurs agricoles et techniques.

1 - Ampasipotsy, la pionnière, la capitale

Ampasipotsy - CASA 3

Ampasipotsy est né en 1997, dans un territoire immense et sauvage. C’est le lieu premier de l’implantation des familles de l’ASA. Il garde dans son "urbanisme", la mémoire de toutes les étapes du développement de l’association.

Aujourd’hui, Ampasipotsy reste « la capitale » de la concession. On y trouve toutes les infrastructures nécessaires à la vie du domaine : écoles, internat, centre de santé, église, centre administratifs, services techniques, gîtes d’accueil etc….ainsi que les personnels d’encadrement, tous malgaches.

  • Le centre administratif
    De nombreux changements se sont succédés, dans l’équipe d’animation de la ZMA, (Zone de Migration de l’ASA, anciennement appelé CASA3), en début de 2014.
    • Raphaël, ancien chef de centre a pris sa retraite, ainsi que Pauline sa femme tous deux présent à CASA 3 depuis les premiers jours de l’ASA.
    • Sylvain Rasolofoavison, gestionnaire de longue date de Casa3, est nommé au poste de Responsable administratif et financier au Siège.
    • Il est remplacé par Roger Aimé, anciennement directeur de CMR.
    • Un nouveau médecin, le Dr. Tahina, anime le centre de santé et son mari, Tian, ingénieur agricole a pris le poste de superviseur agricole.

Il est possible de communiquer par internet avec les services d’Ampasipotsy.

- 

les écoles

Ecole primaire d’Ampasipotsy

Dans l’année scolaire 2015-2016,1936 élèves sont scolarisés à l’ASA sur la ZMA,

À Ampasipotsy

  • Primaires : 474 enfants dans 10 classes
  • Collège : 304 enfants dans 7 classes

À Kambantsoa - (Cette école est gérée par la commune - les instituteurs sont pris en charge par l’ASA)

  • Primaires : 302 enfants dans 5 classes
  • Secondaires : 31 élèves dans 2 classes

À Ambatolahihazo

  • Primaires : 468 enfants dans 9 classes
  • Secondaires : 108 enfants (classe de 6e et 5e)

A Antanambao

  • Primaires : 249 enfants

Il existe un internat garçons et un internat filles à Ampasipotsy pour les enfants des villages trop lointains.
220 enfants sont accueillis (190 à Ampasipotsy et 30 à Ambatolahihazo).

Repas du soir à l’internat

Désormais, chaque centre scolaire a un directeur.

28 lycéens sont scolarisés au lycée de Mahasolo, une ville distance de 40 km environ.

- 

la santé

Le centre de santé de base d’Ampasipotsy

Au départ, simple dispensaire, le centre de santé est aujourd’hui bien équipé et performant. Y sont effectués de nombreux accouchements et deux chambres de malades permettent de petites hospitalisations. Pour les problèmes graves, les malades sont évacués soit à Tsiroanomandidy, soit à Antananarivo.
En 2015, EMI a financé la construction d’un gîte pour accompagnateur des femmes enceintes.

- 

Les marchés

Ils sont les poumons de la vie sociale et économique des villageois, lieux de rencontre, de vente des produits familiaux et d’achat des biens quotidiens.

A Ampasipotsy même, Pauline, la femme de Raphaël, a créé, dès les premiers jours, une petite épicerie et un "café" pour accueillir les gens de passage. C’est le lieu "où l’on cause", véritable point de sociabilité. Le dimanche, un marché paysan se tient à la sortie de la messe.

Le marché du dimanche à Ampasipotsy

- 

la paroisse

La messe du dimanche dans l'église.
Une église œcuménique est ouverte au culte catholique et au culte protestant.
Le Père Julien, prêtre catholique, en est le responsable. Il réside sur place.
Le culte protestant est animé par des fidèles locaux, supervisés par le pasteur en charge du secteur.
Une petite communauté de Sœurs de la Divine Providence, est installée à Ampasypotsy. Elles participent à la vie de l’école comme institutrices et ont en charge la surveillance des internats. Elles aident le Père Julien au fonctionnement de la paroisse.

- 

Le cimetière


En choisissant d’enterrer leurs morts à Ampasipotsy, les familles migrantes montrent leur enracinement sur ce nouveau territoire.

- 

la gendarmerie

L’insécurité est un des problèmes majeurs de la vie des villages dans cette région. Les dahalo (voleurs de zébus) sont très présents et n’hésitent pas à utiliser la violence pour emporter leur butin. Les villageois, aidés par l’ASA, se sont organisés pour tenter de riposter collectivement à cette menace.
Après bien des difficultés, l’ASA vient d’obtenir un poste fixe de quelques gendarmes sur la concession.

- 

l’accueil des visiteurs

Les gîtes d’accueil

6 gîtes sont prévus pour accueillir les amis de l’ASA. Très bien équipés (électricité photo-voltaïque, eau courante, sanitaires), ils sont un véritable havre de paix pour les visiteurs. Une cafétéria fonctionne tous les jours, sous la houlette de Monique, merveilleuse cuisinière.

Jany et son équipe veillent sur la cafétaria

2 - Ambatolahihazo

Ambatolahihazo est le centre qui dessert les villages du sud de la concession. Il semble au bout du monde. Situé à plus de 40 km d’Ampasipotsy, il faut plusieurs heures en 4X4 pour l’atteindre, sur des pistes pas toujours utilisables en cas de grosses pluies. Les inconvénients de cet éloignement sont tempérés par une qualité des terres agricoles bien supérieure à celles du Nord.

De nombreux petits villages, extrêmement pauvres, pré-existaient à l’implantation de l’ASA . Progressivement, ils se rallient à l’association et cette région voit un développement spectaculaire.

- les écoles
Plusieurs classes de primaires sont ouvertes, ainsi qu’un petit internat pour les enfants des villages éloignés.
Ce centre a bénéficié en 2015 de la construction du collège cofinancé par ASAM-Lyon et la Fondation Orange et du forage d’une fontaine financé par ASAM-Provence.
Désormais les classe de 6e et 5e sont ouvertes.

- la santé
Le dispensaire est dirigé par un médecin, Docteur Gilles, aidé par sa femme Nathalie.

Gilles, médecin du dispensaire d’Ambatolahihazo et sa femme

- le marché
Il s’agit d’un marché paysan, hebdomadaire, sur lequel chacun vient vendre ses fruits et légumes poulets et cochons. Gilles, le médecin, passe au petit matin et contrôle la bonne qualité sanitaire de la viande.

- Le grenier communautaire et la centrale d’achat
Là, aussi a été créé une antenne du groupement des agriculteurs, un grenier communautaire et une centrale d’achat gérés par les villageois adhérents. Tout cela fonctionne les jours de marché.

- les frères franciscains
Depuis 2009, des frères franciscains malgaches se sont installés à Ambatolahihazo. Ils ont créé une paroisse avec le projet d’accompagner les jeunes du secteur. Ils sont proches des villageois et leur présence est source de dynamisme pour tout le sud.

Maison des franciscains à Ambatolahihazo

3 - Antanambao

Ce centre est le dernier né et dessert les villages des 14e, 15e, 16e et 17e promotions... et les villages anciens de la commune de Maritampona.

- le dispensaire
"Entraide Médicale Internationale" (EMI) a financé le nouveau dispensaire.
Pour voir un petit film réalisé par EMI : cliquez ici.

Le Dr. Naina en est le médecin et les jeunes écoliers de cette zone ont pu ainsi bénéficier d’une visite médicale systéma(que en février 2014.

Dr.Naïna, médecin à Antanambao
Dispensaire d’Antanambao - 2013

Cinq classes ont été ouvertes pour la rentrée scolaire 2013-2014, les instituteurs ont été embauchés et tous les enfants de la zone, scolarisés en primaire, ont pu être accueilli dans leur nouvelle école proche de leur village.

Ecole d’Antanambao 2013

L’agriculture

Portfolio

  • Raphaël
  • Le centre Ampasipotsy vu de la campagne
  • Dr. Tahina, médecin à Ampasipotsy
  • Ecole d'Antanambao - 2013
  • Centre d'Antanambao - 2013
  • Le docteur Gilles, médecin à Ambatolahihazo, et sa femme
  • Ampasipotsy, un havre de verdure
  • Emile, le directeur des écoles de CASA 3
  • Consultaions au Centre de Santé d'Ampasipotsy
  • L'internat à Ampasipotsy
  • Soins par un dentiste de l'association ASAM Hte-Provence lors d'un voyage solidaire
  • L'ancien dispensaire en 2004
  • L'ancien dispensaire aujourd'hui
  • L'église à Ampasipotsy
  • Leçons de brossage de dents à l'école primaire
  • Entrée de l'église à Ampasipotsy
  • Une tombe à Ampasipotsy
  • Jacques Tronchon, président de l'ASA, à Ampasipotsy
  • Un cuiseur solaire à la cafetaria
  • L'épicerie Pauline
  • Les tracteurs de l'ASA à Ampasipotsy
  • Le frère Bruno, franciscain à Ambatolahihazo
Carte de la ZMA PDF - 5.7 Mo